PATRICK VILALLONGUE : Artiste Peintre, Photographiste, Designer
DIAPORAMAŒUVRESEXPOSITIONSBIOGRAPHIECONTACTS
CATALOGUES PHOTOSTABLEAUX / DESSINS
Le Noir et BlancLes grands voiliersPaysagesNaturePorts et fleuvesBord de merLa ville
Café-terrasseVieilles pierresPersonnagesClin d'œil d'ailleursNew-YorkCarnaval de VeniseVenise
Vision graphiqueCompositionsRecherchesOmbre et lumièreGrands Projets

Catalogue : Compositions

T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T
T


Lire le texte



Art Peinture et Sang

«JE SUIS CHARLIE

Parce que simple le mot fuit la pensée
Quand sur le silence d’un papier écrit
Vont les lettres en phrases bien aiguisées
Conjuguer le verbe librement choisi.

Je suis Charlie

Caricaturer l’article d’un zeste d’humour
Plaisanter la page illustrée au crayon
Une facétie et un pamphlet très court
Dans un langage raillant l’expression.

Je suis Charlie

L’art de la subversion en mode satirique
Faire parler l’image, parodiste penseur
Idéal inversé et personnalités publiques
Chargés d’ironie sur des traits moqueurs.

Je suis Charlie

Sourire avec les mots dessiner la joie
Que l’expression libre reste éternelle
Pour que la parole et l’humour à la fois
Soit le symbole de la liberté universelle.

Je suis Charlie »

M PIERRON

Copyright © M. Pierron certificat : 000568365 »

Avec les mots de :
Michel Pierron....(lien vers le blog)




« L’Amour »

Y a-t-il quelqu’un en ce monde qui sache ce qu’est l’amour ?
L’amour filial, l’amour pour ses enfants, ça, je sais bien !
L’amour des mots, de la nature, des belles histoires, je vois toujours !
Mais l’A – Mour, celui avec un grand A, romanesque, Hollywoodien ?
C’est la question…
A 15 ans, je le rêvais unique, éternel et passionné,
J’étais Scarlett, Angélique ou Mariane,
J’imaginais des rendez-vous secrets et des baisers volés
Sur l’envol endiablé d’une guitare tzigane !
Illusion….
A 16 ans, il était pour moi, un despote, un tyran,
Un roi cruel qui balaie tout sur son passage,
Qui nous laisse à genoux, meurtris et vides, au-dedans
Et qui noircit nos vies et nos cœurs comme un ciel d’orage !
Déception…
A 20 ans, j’au cru que douceur, humour et complicité
Seraient les clés d’un amour solide, durable,
Que loin du feu des étreintes passionnées,
L’amour grandirait, vieillirait, sincère et véritable !
Réclusion….
A 25, je l’ai compris, pas d’Amour sans Liberté !
Ce n’est qu’un jeu, cache-cache ou poker, mais juste un jeu !
Un pas en avant, deux en arrière, s’attendre, se chercher,
Se trouver et puis se perdre…et puis se noyer dans ses yeux !
Perversion…
A 30, c’est dans une famille, une tribu, un clan
Que j’ai pensé, enfin, construire une belle histoire !
Trouver dans la tendresse d’un amour confiant,
Le reflet de mes rêves, les rêves de ma mémoire !
Diversion….
Aujourd’hui, j’ai vieilli et le temps a passé,
Et peut-être, oui, peut-être ai-je finalement compris
Qu’au fond, jamais, je ne me suis trompée,
Que l’Amour n’est pas « un », prévisible, défini
Mais qu’il est la somme de rêves, de nos espoirs,
Qu’il est toutes tes musiques, qu’il est toutes mes danses,
Qu’il est exactement ce que l’on veut y voir,
Un jardin ordonné ou une jungle sombre et noire…
Et qu’il soit feu de paille ou passion dévorante,
Ou bien sage et tranquille, serein et sans surprise,
Qu’il soit jour de tempête ou lumière éclatante,
Sur une plage au soleil ou au cœur de Venise,
C’est la même destination…
Et qu’on le veuille ou non, qu’on y croie ou bien pas,
Qu’on s’y accroche, qu’on s’en défende,
Qu’on le cherche sans fin, qu’on le fuie à chaque pas,
Qu’on le vive, qu’on le rêve, qu’on le pleure ou l’attende,
On n’y échappe jamais,
____On n’y renonce jamais,
________On ne l’oublie jamais
____________Ce n’est plus la question…. »

Colmar – 4 mars 2015
Avec les mots de :
Katy....(lien vers Twitter)




Catalogue : "Compositions"
Ref. : 488

Format max :
jusqu'à 1,2 m en qualité photo


Tirage : 150 ex. numérotés, certifiés50 ex. numérotés, certifiés

Origine de l'image : Numérique

Date et lieu : 07/01/2015,
Paris



© Patrick Vilallongue 2012-2017 - Tous droits réservés - patrick@vilallongue.com, création du site : Irina Larneva - Espace perso